Un soupçon de Philosophie
Une réflexion sur le temps...

Que vient faire un essai philosophique sur un site dédié à la programmation mentale ?

Depuis des années, Philippe NOËL s’interroge sur la place de la philosophie dans le monde des neurosciences et sur ses apports à la pensée cognitive. Il croit, de plus en plus, en la complémentarité de ces disciplines. Identifier les problèmes, se poser les questions, traquer les incohérences, raisonner, décomposer, structurer sa pensée, utiliser ses compétences logiques, analyser, argumenter, synthétiser sont autant de "ponts" entre le monde de la pensée philosophique et celui des sciences cognitives.

Ce sont ces “ponts” qui l'ont accompagné, jour après jour, pour se remettre debout et pour puiser la force de témoigner aujourd'hui.
Plutôt qu'écrire sur la mort, croisée un soir d'octobre 1987, Philippe a préféré la transcender et évoquer l'exigence d'éternité qui est au centre de son combat pour la vie depuis 33 ans ! Ce n'est donc pas un hasard si, dans son livre, Philippe s’aventure avec passion sur les chemins métaphysiques de la nécessaire, délicieuse et envoûtante réflexion sur le temps.

Quatrième de couverture
Nous n’expérimentons pas l’éternel, nous le devinons, de même qu’au-delà du rythme et des images harmonieusement agencées d’un poème, nous devinons l’état d’âme initial - de même que le croyant, au-delà des rites et des figurations, devine le mystère sacré de son dieu. Deviner ne veut pas dire supposer mais affirmer une réalité rendue nécessaire par des indices. Les indices de l’éternel, nous les avons expérimentés : ils sont dans la satisfaction avec laquelle nous nous abandonnons au mystère de l’inconscience, sans l’avidité avec laquelle nous cherchons à faire coïncider la conscience avec un objet éternel qui l’absorbe.
Les indices de l’éternel sont dans ce besoin de stabilité qui nous pousse à supprimer l’irréversibilité de la durée fuyante pour nous rendre maîtres de ce temps que nous tournons et retournons sur lui-même. Mais, le désir de disposer du temps ne peut appartenir qu’à un être qui le transcende par son éternité.
Le nihilisme de Nietzsche et le christianisme de Kierkegaard se rejoindront-ils sur la philosophie de l’existence temporelle, sur cette insatiable exigence d’éternité ?

- Essai philosophique
- 128 pages
- Format A5 (14.8 x 21 cm)
- ISBN : 979-10-699-2254-9
- Dépôt légal : mai 2018
- Date de parution : mai 2018
- Édition : Magister Conseil & Formation
- Prix de vente : 9,90 € (hors frais d'envoi)

Pour commander l'essai en ligne...